European Interreligious Forum For Religious Freedom

Liberté de penser, liberté de croire, liberté religieuse, liberté d’exprimer et de manifester


Written the Friday, October 18th 2013 à 19:48
EIFRF




Premier Manifeste des Eveilleurs
Publié le 14 Octobre 2013 par Ethique Chrétienne


Liberté de penser, liberté de croire, liberté religieuse, liberté d’exprimer et de manifester
(Source)

L'actualité récente montre qu'une menace inquiétante pèse aujourd’hui sur les esprits en France: une forme de laïcité autoritaire et sectaire gagne l’ensemble de l’espace public et, par capillarité, entend s’imposer à toutes les couches de la société.
 
Ainsi, la vie religieuse des citoyens devrait être réduite au seul périmètre de la sphère privée, ce qui viendrait entraver toute manifestation sociale et publique des religions. A terme, si tant est que cela fût possible, c’est la dissolution du phénomène religieux qui semble visée.
 
La république a aboli la religion d'Etat permettant à toute conscience de croire ou de ne pas croire. Ainsi elle valorisa la liberté d'enseignement, idéalisa l’épanouissement de l’individu hors des dogmes, sans lui interdire d’y adhérer. Depuis, sur les frontons de nos mairies a été arboré fièrement le mot liberté, liberté qui fut pour l’homme une véritable émancipation, un affranchissement, le choix de vivre en conscience les convictions intimes qui l’animent sans être menacé lorsqu’il les partage. La liberté devait faire face à l’obscurantisme et à toute tentative d’aliénation de la pensée. L’homme de foi quant à lui pouvait se réjouir de cette situation qui garantissait que les manifestations de cette foi n’étaient plus le fait d’un conformisme légaliste ; cette foi pouvait s’en trouver purifiée et l’incroyant ou le non-croyant protégé.
 
Deux siècles après la Révolution, nous voyons  poindre l’émergence d’une nouvelle idéologie qui impose un LA à la pensée et atteint par là même la liberté de penser, la liberté de religion, si bien que les choses semblent s'inverser : de l'intolérance religieuse passée, de laquelle émergea l'idée d'une laïcité plutôt équilibrée, nous glissons aujourd'hui vers une laïcité intolérante, stigmatisante et, discriminante parce qu'antireligieuse.  
 
Nous, « éveilleurs », voulons ici exprimer notre étonnement relatif à la brutalité de ce postulat qui traitent la religion comme si elle était un danger pour les valeurs républicaines. Nous exprimons notre inquiétude, voire notre méfiance envers ce postulat qui semble avoir pour conséquence la volonté d'imposer une nouvelle religion d’Etat, paradoxalement comprise comme « athéisme d'Etat ». Nous y voyons une manœuvre politique par laquelle le gouvernant s'arrogerait indûment le droit de former les consciences,  voire de les formater pour changer en profondeur les mentalités, cela dès la prise en charge des enfants à l'école et le plus tôt possible, tout en niant le rôle naturellement dévolu aux familles. Cette mainmise de l' « Etat-Providence » qui se fait l'idole de la pensée juste est absolument inacceptable ! L'allié le plus sûr de cette situation violente et choquante sur le fond, c'est la « douceur » et le caractère légal de sa mise en place : tout cela contribue à anesthésier l'opinion. Cette forme adoucie de totalitarisme qui est une nouvelle forme d'obscurantisme, nous la dénonçons.
 
Pour dénoncer, il faut d'abord décrire : c'est la raison pour laquelle nous choisissons de revenir sur plusieurs événements qui nous paraissent inquiétants voire alarmants du fait de ce qu'ils induisent ou de ce qu'ils impliquent (I). Après ce rappel des faits, nous verrons que le fondement de nos institutions – qui garantissent le vivre-ensemble – se trouve menacé (II). Nous terminerons ce manifeste par une présentation plus détaillée de qui nous sommes – les Eveilleurs, auteurs de ce manifeste –, de notre raison d'être et de nos intentions pour libérer, dans l'espace politique, la sphère de l'agir.

Lire la suite


EIFRF

Knowledge of religions | Religious Freedom | Events | Books and publications | Interfaith | EIFRF presentation